Les conduites par temps clément et par mauvais temps sont très différentes : tous les repères en temps normal peuvent être remis en cause. C’est pour cela qu’une attention supplémentaire est requise lorsque les conditions météo ne sont pas favorables. Il faut ainsi savoir que la pluie multiplie par deux le risque d’accident. Qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il vente ou en cas de verglas ou brouillard, un seul mot d’ordre : réduisez votre vitesse et anticipez !

  1. Conduire sous la pluie
  2. Conduire sous la neige
  3. Conduire dans le brouillard
  4. Conduire en cas de vent

Conduire sous la pluie

Si la pluie peut paraître une composante à part entière de la conduite, une chaussée mouillée induit de nombreux risques :

 

Le comportement à adopter : 

 

limitation vitesse

 

Focus sur l’aquaplaning

L’aquaplaning (ou aquaplanage) est une perte de contrôle du véhicule sur une chaussée recouverte d’eau. Il se produit à grande vitesse lorsque la quantité d’eau sur la voie ne peut plus être évacuée par les pneus.Ces derniers perdent ainsi toute adhérence avec la route.

 

Pour l’éviter :

 

Focus sur les essuie-glaces nets

Les essuie-glaces sont un élément important de sécurité. N’hésitez pas à les remplacer dès qu’ils laissent des zones non essuyées, un voile ou des stries, ou encore lorsqu’ils produisent des saccades et du bruit. Il est souhaitable de les remplacer une fois par an, à l’automne. Le caoutchouc des balais peut-être fragilisé par l’action du soleil et le givre déposé sur le pare-brise qui colle les balais et peut les détériorer, voire les arracher.

 


Conduire sous la neige

Neige en prévision ? Mieux vaut reporter votre déplacement ! Si malgré tout, la neige vous surprend sur la route, réduisez votre vitesse, voire arrêtez-vous à un endroit qui ne gêne pas la circulation. Il est également primordial de se rendre visible des autres usagers.

 

Le comportement à adopter : 

 

L’HIVER, LES BONS PNEUS

 

Conduire en cas de chutes de neige ou de route verglacée nécessite des équipements spéciaux. Dans tous les cas, la pression des pneus doit être environ 0,2 bars plus élevée que la pression normale (le refroidissement abaisse la pression). En revanche, hiver comme été, il faut avoir le même type de pneumatique, avec le même degré d’usure, sur toutes les roues d’un même essieu. Passage en revue des dispositions à prendre pour rouler en sécurité.

 

Lire l’article

L’hiver : un équipement adapté

Pour rouler dans les meilleures conditions l’hiver et notamment en cas de neige, vérifiez :

 

En cas de verglas

N’utilisez votre véhicule qu’en cas d’absolue nécessité ! Si toutefois vous devez prendre la route :

 


Conduire dans le brouillard

Le carambolage est l’accident type lié au brouillard. Il se produit généralement entre 4h et 10h du matin et sur les axes à chaussées séparées. Bien que peu nombreux (environ 2 % des accidents mortels), les accidents avec brouillard sont spectaculaires et deux fois plus graves que la moyenne. 90% des informations nécessaires à la conduite passent par la vue. Le brouillard induit trois types d’effets d’optique :

aspiLe brouillard modifie l’appréciation des distances et perturbe les repères. Le conducteur aura alors tendance à augmenter sa vitesse pour ne pas perdre de vue les feux arrière du véhicule qui le précède.Parallèlement, l’automobiliste qui voit un véhicule se rapprocher de lui par l’arrière aura tendance à accélérer de peur d’être heurté. Au lieu de ralentir, la vitesse des véhicules augmente. Le tout, associé à des distances de sécurité non respectées, peut provoquer des accidents graves.

Le phénomène de l’aspirateur

brouillardSi vous êtes sur la route, dès l’apparition de nappes de brouillard, ayez un comportement adapté :

 

Attention au brouillard givrant !
Il s’agit d’un brouillard composé de gouttelettes d’eau qui gèlent au moindre contact. Les brouillards givrants peuvent entraîner des dépôts importants sur la chaussée, rendant les conditions de circulation extrêmement difficiles.

 

La mauvaise utilisation des feux de brouillard est punie d’une amende forfaitaire de 135 €.

 

Le délit de mise en danger de la vie d’autrui peut être constitué lorsque l’excès de vitesse s’accompagne d’autres circonstances et notamment de brouillard. En cas de carambolage, la responsabilité de chaque conducteur doit être déterminée.

Ce que dit le Code de la route

Conduire en cas de vent

manche à airLe vent peut apparaitre comme inoffensif sur la route mais il peut provoquer des écarts importants de trajectoire selon sa force. C’est pour cela qu’il est toujours primordial de bien surveiller les manches à air rouge et blanc sur le bord des routes (surtout sur autoroutes).

 

Dans certaines situations, l’effet du vent peut être accentué ou plus. Soyez particulièrement vigilants dans ces moments-là :

 

Dans toutes circonstances, le plus sécurisant est de ralentir afin de pouvoir anticiper des évènements inattendus. Si vous en avez la possibilité, retardez carrément votre déplacement.

News Letter

inscription la newsletter

sécurité routière au maroc

La route est un ESPACE COMMUN que l’on doit PARTAGER en toute SECURITE. Tant qu’il y aura des morts et des blessés, La Sécurité Routière et tous les acteurs de ce secteur mettront tout en œuvre pour rendre les routes plus sûres et responsabiliser ses usagers, quels qu’ils soient.