Ensemble changeons les comportements sur la route

Les dangers de la rue

Depuis quelques années, de nouvelles formes de mobilité se sont développées, ce qui a parfois complexifié les rapports entre les différents usagers. Ce dossier aborde plusieurs situations bien spécifiques à l’origine d’un nombre important d’accidents en milieu urbain. Chacune correspond à un risque mal perçu en raison d’un défaut de prise d’information par un ou plusieurs usagers.

  1. Le tourne à gauche et le remonte file
  2. L’angle mort et le tourne-à-droite
  3. Le piéton masqué

Le tourne à gauche et le remonte file

Le chiffre

10 %

10 % des motards accidentés le sont par un véhicule tournant à gauche.

Scénario type

A l’approche d’une intersection, la circulation est encombrée. Un deux-roues motorisé entreprend de dépasser la file de véhicules avançant au ralenti. Un véhicule veut tourner à gauche et ne voit pas le deux-roues arriver à sa hauteur. Le conducteur du deux-roues motorisé, lui non plus, ne perçoit pas la manœuvre du véhicule, et c’est l’accident !

 

 

 

Les bons réflexesremonte file

Côté usager de deux-roues motorisé

 

Côté conducteur

L’angle mort et le tourne-à-droite

le chiffre 40 %

40 % des cyclistes accidentés par un poids lourd se trouvaient dans l’angle mort.

Scénario type

A l’approche d’une intersection, un véhicule de gros gabarit (autocar, bus, camion de livraison…) s’apprête à tourner à droite, suivi par un cycliste ou un deux-roues motorisé. Le conducteur ne voit pas que le cycliste veut tourner à droite et s’engage dans l’espace libre entre le trottoir et le poids lourd. À cet endroit, l’usager le plus fragile se trouve dans l’angle mort des rétroviseurs ; il ne peut plus être perçu par le conducteur. Lorsque celui-ci entame sa manœuvre de tourne-à-droite, le cycliste est alors surpris, et c’est l’accident !

 

Les bons réflexes

angle mort camionCôté cycliste

 

Côté conducteur

 

angle mort

 

Le piéton masqué

Le chiffre 25 %

25 % des piétons accidentés étaient masqués avant de traverser

Scénario type

Hors intersection, un piéton s’apprête à traverser. Avant de descendre sur la chaussée, le piéton est entièrement masqué à la vue du conducteur par un véhicule en stationnement, à l’arrêt ou manœuvrant (un bus ou un camion de livraison par exemple), un arbre ou un panneau publicitaire. Le piéton ne voit pas le véhicule qui s’approche et s’engage dans sa traversée. Le conducteur ne détecte pas le piéton à temps, il freine trop tard, et c’est l’accident !

 

 

Les bons réflexesvisibilité piéton

Côté piéton

 

Côté conducteur

News Letter

inscription la newsletter

sécurité routière au maroc

La route est un ESPACE COMMUN que l’on doit PARTAGER en toute SECURITE. Tant qu’il y aura des morts et des blessés, La Sécurité Routière et tous les acteurs de ce secteur mettront tout en œuvre pour rendre les routes plus sûres et responsabiliser ses usagers, quels qu’ils soient.